5 problèmes du système bancaire français

5 problèmes du système bancaire français

Depuis le mois de mars 2014 je me suis déjà un peu habitué au système bancaire français. À présent je suis client modérément satisfait. J’ai réuni ici quelques défauts – des aspects qui me gênent dans le secteur bancaire français.

Les banques françaises fonctionnent différemment que celles polonaises. Cela ne signifie pas, bien sûr, qu’elles fonctionnent pire, bien que parfois il me semble que c’est la vérité. Cette conviction résulte du fait que je suis habitué aux services bancaires en Pologne qui sont ultra modernes et pleins d’innovations.

Ci-dessous vous allez trouver quelques aspects qui sont, selon moi, problématiques. Mais ne vous inquiétez pas, bientôt je vais écrire sur les questions qui me plaisent dans le secteur bancaire français !

Voici une liste subjective qui illustre 5 problèmes du système bancaire français:

  1. Les transferts interbancaires durent trop longtemps. Le temps nécessaire pour effectuer la comptabilisation des transferts interbancaires constitue pour moi, dès le début, le plus grand problème. J’ai décrit ce problème, avec plus de détails, dans l’article concernant les transferts express. En Pologne, les transferts immédiats passent en 15 secondes et en France je dois attendre quelques jours. Je ne peux pas m’y habituer qu’ici personne n’est pressé, et même les transferts pécuniaires viennent en leur temps;).
  2. Je ne peux pas commander un transfert via Internet vers un compte avant que le destinataire ne soit vérifié par la banque. Je ne sais pas en quoi consiste cette vérification, mais cette procédure est très pénible. Tout d’abord je dois attendre la vérification et ensuite le virement. En Pologne je peux réaliser mon virement immédiatement vers un compte choisi et chaque transaction est autorisée par le code obtenu grâce au service de messagerie SMS.
  3. Pour régler une question dans une banque française il faut prendre un rendez-vous et attendre le jour indiqué. Même pour ouvrir le compte ! En Pologne dans le cas où je veux ouvrir le compte dans une banque, je le fais en ligne ou je vais à la succursale de la banque, sans nécessité de prendre un rendez-vous au préalable. En France j’ai dû attendre une semaine!
  4. On reçoit la carte bancaire à la banque et le code PIN arrive à la maison par courrier. En Pologne nous pouvons obtenir notre carte temporaire immédiatement à la banque et la carte personnalisée est envoyée par courrier. Nous fixons nous-mêmes le code PIN grâce au système bancaire électronique.
  5. Vous utilisez toujours vos chéquiers ! Est-ce que le temps pour leur dire au revoir n’est pas arrivé ? Heureusement, les endroits où les paiements par chèque ne sont pas acceptés deviennent de plus en plus fréquents. Moi, j’utilise les chèques seulement chez mon médecin et lorsque je paie mon assurance. Durant une année j’ai utilisé un chéquier. Je l’utilisais parce que j’avais cette possibilité. Un chèque, envoyé par ma banque de Paris, a constitué pour moi le sommet de l’absurde. De cette façon, j’ai reçu un remboursement de mon argent. En Pologne, la banque verserait cette somme sur le compte au lieu de m’envoyer ce papier par courrier. Soyons sincères, les chèques appartiennent au passé auquel il faut dire au revoir.

Qu’est-ce que vous pensez de cette liste? Les Français ont peut-être les problèmes pareils en profitant de leur propre système bancaire? Est-ce que tout cela ne vous dérange pas? Je vous invite à présenter vos commentaires !

PS. N’oubliez pas que mes observations concernent une seule banque en France. Dès que je connaîtrai mieux la langue française, je visiterai, sans doute, les autres banques pour examiner leurs services et acquérir une connaissance plus ample de ce marché.

Avez-vous aimé? Évaluez cet article : 1 gwiazdka2 gwiazdki3 gwiazdki4 gwiazdki5 gwiazdek (2 votes, average: 5,00 out of 5)

Loading...

Une réflexion au sujet de « 5 problèmes du système bancaire français »

  1. Ce recours a l’endettement considerable explique les problemes poses par les banques . L’argent qu’elles pretent n’est pas le leur, ce qui encourage l’imprudence. En cas de probleme, l’effet de levier important les met tres vite au bord de la faillite. Enfin, comme les dettes des banques sont en grande partie detenues par d’autres banques, les difficultes de l’une se repercutent tres vite dans l’ensemble du systeme financier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *